Archive for Author ninad

Un réseau de diffusion interne : pour quoi faire?

Les trois intervenants (de gauche à droite) : Julie Deal (Le Courrier Cauchois), Jean-Baptiste de Guébriant (Courrier de la Mayenne) et Fabrice Audouard (L'Essor)

Les trois intervenants (de gauche à droite) : Julie Deal (Le Courrier Cauchois), Jean-Baptiste de Guébriant (Courrier de la Mayenne) et Fabrice Audouard (L’Essor)

L’atelier « Vente au numéro : la reprise en direct d’un réseau de diffusion » a permis aux éditeurs de comprendre comment obtenir une certaine indépendance en reprenant leur réseau de diffusion.

La vente au numéro représente 57% des ventes totales. L’internalisation de la diffusion donne l’opportunité aux journaux de réaliser quelques économies, non négligeables en cette période. Selon Fabrice Audouard (de L’Essor), ces économies représenteraient 5000€ par semaine pour 10 000 journaux tirés.

Ce mode de diffusion internalisé permet d’éviter tous les aléas de la sous-traitance, et notamment les retards. « Le journal doit être mis en kiosque dès 6 ou 7h, sinon on perd beaucoup de ventes », explique Jean-Baptiste de Guébriant, le responsable diffusion du Courrier de la Mayenne.

Une qualité améliorée, une indépendance quasi-totale, voilà ce que revendiquent aujourd’hui les personnes converties à la diffusion internalisée.

Le grand témoin du congrès : Eric Fottorino

Crédit photo : wikimedia

Crédit photo : wikimedia

Ancien reporter, rédacteur en chef et directeur de publication du Monde, Eric Fottorino a lancé en avril 2014 le journal hebdomadaire Le 1, avec Laurent Greilsamer. Le format est inédit : le papier se déplie pour révéler plusieurs pages A4. Chaque semaine une grande question d’actualité est traitée à travers les regards d’écrivains, de chercheurs, de philosophes, ou d’artistes. Autre particularité : pas une seule pub n’y est présente. Le but est de « comprendre et ressentir le monde qui vient ».

Retrouvez notre interview d’Eric Fottorino dans notre PHRases Direct de vendredi 29 mai.

J-4: Paul et Nina prennent le départ pour Biarritz

La route risque d’être longue pour Paul et Nina. Ils se rendent tant bien que mal au congrès du SPHR à Biarritz.

Première arrivée !

Vendredi, Nina est la première arrivée… Pas encore à Biarritz, mais à Bordeaux. Elle retrouve (enfin) son Sud-Ouest adoré mais malheureusement pas encore le soleil ! Croisons les doigts pour qu’il soit au rendez-vous la semaine prochaine. C’est quand même avec le sourire qu’elle parcourt les rues de Bordeaux, avant de prendre la route lundi pour le Pays-Basque.

Mardi nous serons au complet, peut-être au bord de la piscine…

 

20150523_193834