La chasse au maire

Deux semaines de vaines relances par mails et par téléphone. Avoir une petite interview du maire de Biarritz nous semblait intéressant. Mais… Le maire semble insaisissable.

On pensait lui voler quelques mots lors de son mot d’accueil aux congressistes. Mais… Le maire a posé un lapin.

C’est son 1er adjoint, Guy Lafite, qui l’a remplacé au pied levé pour parler du métier de journaliste, « un métier difficile ». Et de finir sur cette phrase destinée aux éditeurs : « C’est votre rôle d’être poil à gratter« . Mais… Encore faut-il pouvoir joindre les interlocuteurs pour les chatouiller un peu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *